jeudi 19 octobre 2017

Tortues à l'infini - John Green

Auteur: John Green
Éditions: Gallimard
Année de sortie: 2017
Nombre de pages: 338
Ma note: 4.5/5

Aza, seize ans, n'avait pas l'intention de tenter de résoudre l'énigme de ce milliardaire en fuite, Russell Pickett. Mais une récompense de cent mille dollars est en jeu, et sa Meilleure et Plus Intrépide Amie Daisy a très envie de mener l'enquête. Ensemble, elles vont traverser la petite distance et les grands écarts qui les séparent du fils de Russell Pickett : Davis.
Aza essaye d'être une bonne détective, une bonne amie, une bonne fille pour sa mère, une bonne élève, tout en étant prise dans la spirale vertigineuse de ses pensées obsessionnelles.
Aza, Daisy, Davis, trio improbable, trouvent en chemin d'autres mystères et d'autres vérités, celles de la résilience, de l'amour et de l'amitié indéfectible.



Mon avis:

J’avais adoré Nos étoiles contraires de John Green et c’est avec une grande joie que j’ai lu Tortues à l’infini, j’avais hâte de voir ce que l’auteur réservait pour son nouveau roman qui traite de sa propre maladie les TOC.

J’écris ma chronique et je manque de mot pour m’exprimer, ce roman n’a pas été un coup de coeur, mais j’ai beaucoup aimé ma lecture. Pourquoi? Parce que ça m’a fait réfléchir sur les troubles obsessionnels compulsifs et sur plein d’autres trucs, l’histoire est venue me chambouler dans un sens que je n’arrive pas à expliquer..

C’est un roman touchant, les TOC sont super bien abordés, ce n’est pas une histoire d’amour, ce n’est pas vraiment présent dans l’histoire, on parle plutôt d’amitié, de famille et du trouble psychologique qui régit la vie d'Aza. 

On l’observe évoluer au travers de ses pensées qui sont incontrôlables et de ses relations avec les gens qui l’entourent.

L’histoire de Davis m’a aussi touchée, j’aurais voulu l’aider lui et son frère!
Sans oublier cette chère Daisy, elle m’a bien fait avec sa passion pour Star wars.

Si vous avez envie de lire une histoire touchante, en apprendre un peu plus sur les troubles obsessionnels compulsifs et que vous aimez la plume de John Green, je peux que vous conseillez de lire ce livre.


C’est possible que vous ressortiez de cette lecture comme moi, sans mot. En ne sachant plus trop quoi pensé de tout ça, ahah. Mais une chose est certaine, j’ai aimé ma lecture!

Je vous remercie d'avoir lu ma chronique, je vous souhaite d'excellentes lectures à venir! 

Je tiens à remercier Gallimard Ltée Jeunesse pour l'envoi!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire