jeudi 1 octobre 2015

Bilan du mois #1 - Septembre 2015






Aujourd'hui je vous reviens avec mon bilan du mois de Septembre, j'ai lu au total 7 livres, ce qui me déçois un-peu car au cours des 2 derniers j'ai lu 12 livres à chaque mois.. Mais c'est pas grave, je vais me reprendre en Octobre et qu'avez-vous lu ce mois-ci ?




 Lorsque le corps sans vie de Justine est rejeté sur le rivage après avoir plongé de la falaise la veille, toute la ville de Winter Harbor, dans le Maine, croit à un accident. Mais sa sœur de dix-sept ans, Vanessa, découvre que Justine avait des secrets, qu'elle n'était pas qui elle semblait être. Voulant à tout prix connaître la vérité, Vanessa retourne à Winter Harbor pour rechercher des réponses à cette tragédie mystérieuse. Soudainement, la petite ville devient l'hôtesse de plusieurs noyades étranges... dans lesquelles les victimes, toutes des hommes, sont retrouvées souriant d'une oreille à l'autre.
Avec l'aide de son voisin Simon, Vanessa découvre des secrets qui lient ces noyades à sa sœur. Mais les réponses qui rapprochent Simon et Vanessa seront-elles celles qui les sépareront?


Ma chronique: ICI

« À l’aube de la 5e Vague, sur une bretelle d’autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper... Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés... Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son seul espoir de sauver son petit frère, voire elle-même. Du moins, si Evan est bien celui qu’il prétend… Mais la jeune fille doit d’abord faire des choix : entre confiance et paranoïa, entre courage et désespoir, entre la vie et la mort. Va-t-elle baisser les bras et accepter son triste sort, ou relever la tête et affronter son destin ? Car ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort. »

Ma chronique: ICI


Redécouvrez Cinquante Nuances de Grey à travers les yeux de Christian.
CHRISTIAN GREY contrôle tous les aspects de sa vie : son monde est ordonné, organisé et désespérément vide, jusqu’au jour où Anastasia Steele tombe la tête la première dans son bureau. Il tente de l’oublier, mais il est emporté dans un tourbillon d’émotions qui le dépassent. À l’inverse des autres femmes, Ana l’ingénue semble lire en lui à livre ouvert, et deviner un cœur d’homme blessé derrière l’apparence glacée du magnat des affaires.
Ana pourra-t-elle effacer les horreurs que Christian a connues dans son enfance et qui ne cessent de le tourmenter ? Ou est-ce que la face sombre de la sexualité de Christian, son goût exacerbé du pouvoir et le peu d’estime de soi qui le consume auront raison des sentiments de la jeune femme ?


A l’instant où elle pose les yeux sur l’imposant manoir gothique de Blackwood, le pensionnat où elle va passer l’année, un sentiment d’angoisse s’empare de Kit. Comme si un vent glacé traversait son cœur à chaque pas effectué vers la porte. Comme s’il y avait quelque chose de maléfique à l’intérieur des murs du pensionnat, perdu au milieu de nulle part. Lorsque d’étranges phénomènes viennent perturber son quotidien et que les trois autres pensionnaires se mettent à développer des talents artistiques incroyables, le malaise de Kit ne fait que s’intensifier. Hantée par une mélodie de piano, elle devient somnambule et aperçoit d’étranges silhouettes dans les couloirs sombres. Bien décidée à mener l’enquête, Kit découvrira que certains secrets feraient mieux de rester enfouis… car ils dépassent tout ce que la raison peut appréhender.

Ma chronique: ICI


 À la mort de ses parents, Alexanne Kalinovsky est confiée à sa tante Tatiana dont elle ignorait jusqu’alors l’existence. Rapidement, la jeune fille constate que cette dame n’est pas une personne ordinaire. Elle vit seule dans un immense manoir aux multiples chambres parfumées à l’encens…
Alors qu’elle a du mal à s’habituer à ce nouvel environnement, Alexanne découvre peu à peu l’histoire de ses origines et ses dons particuliers, levant le voile sur l’héritage étrange dont sa famille l’avait tenue éloignée. Mais des événements imprévus viennent compromettre sa quête spirituelle. Car les bonnes fées ne sont pas toujours celles qu’on croit…

 
Ma chronique: ICI


 « Dans les profondeurs de la forêt, à l'abri de la haine des habitants du village voisin, Brusenna mène une existence paisible aux côtés de sa mère. Elle sait simplement qu'elle est une sorcière, une des gardienne de la nature qui contrôlent les éléments par leur force de leur chant. Quand, un matin, sa mère l'abandonne pour aller combattre un ennemi dont elle ignore tout, le monde de Brusenna bascule. Jeune et sans expérience, elle se retrouve seule dans un pays ravagé par la sécheresse, où se lève le vent de la guerre. Les chasseurs ne tardent pas à la débusquer, car elle est désormais la dernière. La dernière des sorcières. Avec une seule mission : survivre. Et un seul allié, le Protecteur chargé de l'amener à bon port. La dernière des sorcières parviendra-t-elle à empêcher leur chant de s'éteindre ? Sous la plume ensorcelante d'Amber Argyle, suivez Brusenna sur les routes d'un monde menacé, dans une quête où ses choix peuvent sauver ou condamner les Hommes ! »

Ma chronique: ICI


Après avoir été expulsée de l'école et conduite chez sa grand-mère pour y vivre, Sabine Rose est déterminée à devenir une adolescente normale. C'est pourquoi elle dissimule son don psychique aux gens de sa nouvelle école et prétend que les prédictions qu'elle contribue à rédiger pour le journal scolaire ne sont que d'amusantes balivernes.

Cependant, lorsqu'elle commence à avoir des visions morbides au sujet d'une fille arborant le tatouage d'une libellule, elle a peur de raconter ce qu'elle voit de crainte qu'on la prenne pour une dingue ou, pis encore, que personne ne la croie jusqu'à ce que quelqu'un meure. Exactement comme ce fut le cas à son ancienne école...

Victime d'un coup monté, Sabine doit trouver un moyen de prouver son innocence... et de prévenir la fille à la libellule avant qu'il ne soit trop tard.


Ma chronique: ICI


Et votre bilan ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire